Hay / Ahí / Ay et d’autres erreurs similaires lorsqu’ on apprend l’espagnol

Apprendre l’espagnol à Valence est une bonne option pour les étrangers. En effet, en plus de ses belles plages et d’être la meilleur ville où vivre selon le journal The Times, Valence est l’un des endroits où cette langue est la mieux parlée. Les Valenciens sont également des personnes amicales, un plus qui facilite la pratique de la langue. Cependant, il est important de noter quelques erreurs linguistiques courrantes que même les natifs commettent. Dans cette article nous parlerons de deux d’en elles:

Hay / Ahí / Ay  et d'autres erreurs similaires  lorsqu' on apprend l'espagnol 1

Confondre Hay/ Ahí/ Ay. Peu importe si tu es espagnol ou étranger, il te faut te rappeler de la différence:

  1. HAY est une forme conjuguée du verbe haber. C’est  un mot monosyllabique où l’accent tombe sur la voyelle. Lorsque tu feras plus de progrès tu veras qu’il peut en effet se conjuger (había, habrá).
  2. AHÍ est un adverbe de lieu. C’est un mot de deux syllabes  avec l’accent qui tombe sur la dernière syllabe. Tu peux vérifier cet adverbe en comparaison avec d’autres adverbes de lieu comme allí ou aquí.
  3. AY est une interjection qui sert à exprimer la douleur ou d’autres émotions. La prononciation est la même que le mot  hay et généralement  il apparaît entre deux signes d’exclamation dans le texte et il a une intonation exclamative dans les conversations (¡Ay! qué susto).

Mémoriser l’utilisation de ces mots peut être un peu difficile. C’est mieux d’apprendre la phrase qui contient toutes les utilisations à la fois: Ahí hay un hombre que dice ¡ay ! (Là-bas, il y a un homme qui dit : Aïe!)

Hay / Ahí / Ay  et d'autres erreurs similaires  lorsqu' on apprend l'espagnol 2

Une autre erreur commune dans l’apprentissage  de l’espagnol à Valence est le leísmo. Le leísmo désigne le fait de remplacer les compléments d’objet direct “lo”/ “la” et “los”/ “las” par les pronoms compléments “le”/ “les”. À Madrid, le phénomène est contraire, on parlera plutôt d’un laísmo, c’est-à-dire le remplacement des compléments d’objet indirecte “le”/ “les” par les pronoms féminins “la”/ “las”. Sans parler du loísmo qui est l’équivalent masculin du laísmo.

Bien que considéré comme un vulgarisme, la REA accepte le leísmo comme une forme correcte.

L’espagnol est une langue complexe qui demande une étude rigoureuse de la grammaire, un usage régulier de son vocabulaire et une écoute attentive des locuteurs natifs et Valence pourvoit l’environnement idéal pour apprendre cette belle langue.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter

Laisser un commentaire